Trucs et astuces pour arrêter de fumer

 

 

Tabagisme : quels risques pour le cœur ?

  • Formation de plaques d’athérome

Le tabac entraîne une dysfonction de la paroi des artères (appelée dysfonction endothéliale) à l’origine d’une rigidité, de phénomènes d’inflammation, modification de certaines cellules et oxydation LDL et peu à peu la formation de plaques d’athérome qui rétrécissent le diamètre des artères et en particulier des artères coronaires qui apportent l’oxygène au muscle cardiaque

              Risque à long terme : angor, syndrome coronaire chronique

 

  • Spasme et surtout thrombose

 

Lorsque ces plaques d’athérome deviennent instables elles obstruent complètement l’artère

               

              Accidents évolutifs aigus : syndrome coronaire aigu (infarctus du myocarde)

 

La toxicité cardiovasculaire du tabagisme est liée au monoxyde de carbone (CO) et aux radicaux libres (stress oxydatif)

La nicotine est, quant à elle, à l’origine de la dépendance physique au tabagisme et elle augmente aussi le risque de diabète de type 2

 

Il faut souligner qu’il n’y a pas de niveau de consommation « sans risque ». Il n’y a pas de « petit » tabagisme. Le tabagisme « passif » entraîne aussi des risques

On peut dire que le tabagisme est une maladie qu’il faut traiter comme toute maladie

 

 

Alors comment s’y prendre ?

 

Voyons déjà les côtés positifs : que se passe-t-il à l ’arrêt du tabac ?

  • En 24 h élimination du CO

  • En 2 semaines normalisation de la fonction plaquettaire et de la dysfonction endothéliale

  • D’où une diminution très rapide du risque de thrombose et spasme et donc du risque d’accident aigu coronaire, AVC ou artérite

  • Diminution significative et rapide du risque de mort subite par troubles du rythme

  • Diminution de la mortalité cardiovasculaire

 

 

Bon à savoir

 

N’ayons pas peur des mots : le tabac est une drogue et la difficulté du sevrage tient au fait qu’il existe plusieurs dépendances

 

  • Commençons par la dépendance physique

Elle est liée à la nicotine

Pour l’évaluer un test simple (Heaviness of Smoking Index HSI) : posez-vous 2 questions

  • Combien de temps après le lever fumez-vous votre 1ère cigarette ?

≤ 5’:3     6’ à 30’ :2     31’ à 60’ :1    >60’ :0

  • Combien de cigarettes par jour fumez-vous ?

≤ 10 :0    11à20 :1     21à30 :2      >30 :3

 

Résultat :

SCORE/dépendance : 0-2 très faible/3 faible/4 moyenne/5-6 forte

 

Ce résultat peut aider à bien calculer la dose de substitution nicotinique (1 mg pour 1 cigarette)

De nombreuses formes existent : patch, gommes, comprimés, pastilles, inhaleur, spray buccal

Il peut être intéressant de les associer pour une meilleure efficacité (par exemple patch + gommes…) :

Sur ordonnance de votre médecin, sachez qu’aujourd’hui ils sont remboursés par la sécurité sociale

D’autre moyens existent comme le vaporisateur personnel ou vapoteur

 

N’hésitez pas à vous faire aider, un accompagnement personnalisé n’est pas « déshonorant » et peut vous guider vers un sevrage réussi

Vous êtes cependant le meilleur expert de votre tabagisme, vous vous connaissez mieux que personne et quand vous aurez réussi à vous débarrasser de cette drogue ce sera votre propre victoire

Ayez confiance en vous !

 

  • Méfiez-vous des autres dépendances :         

 

La dépendance comportementale : liée aux habitudes, aux rites, au gestuel qui créent des associations à risque : café et cigarette, téléphone et cigarette….

Il faut casser cette association, changer d’habitude

C’est un travail tout à fait personnel qui vous demandera un investissement actif : soyez inventifs, créez-vous de nouvelles habitudes plus saines et qui vous fassent plaisir en même temps

N’hésitez pas à vous récompenser, à vous offrir quelques petits plaisirs lorsque vous avez réussi

La dépendance psychologique : la cigarette plaisir, la cigarette qui, croyez-vous, vous aide à gérer votre anxiété, la cigarette que l’on fume en groupe entre amis qui « socialise »

Ces deux dépendances font souvent le lit des rechutes

C’est pourquoi il est parfois nécessaire d’être accompagné dans la durée

 

Arrêt du tabac et prise de poids : elle n’est pas inéluctable ! N’ayez pas peur. Si vous êtes avertis vous veillerez à bouger un peu plus et à faire attention aux grignotages !

 

Pour en savoir plus :

 

www.tabac-info-service.fr        

www.alliancecontreletabac.org